La tradi­tion extrême-orien­tale

La tradi­tion extrême-orien­tale

Confu­cia­nisme
Taoïsme

(…)les deux parties ésoté­rique et exoté­rique de la tradi­tion extrême-orien­tale avaient été consti­tuées en deux branches de doctrine aussi profon­dé­ment distinctes que le sont le Taoïsme et le Confu­cia­nisme(…) page 4

C’est que, en réalité, le Taoïsme n’a rien « innové » dans le domaine ésoté­rique et initia­tique, non plus d’ailleurs que le Confu­cia­nisme dans le domaine exoté­rique et social ; l’un et l’autre sont seule­ment, chacun dans son ordre, des « réadap­ta­tions » néces­si­tées par des condi­tions du fait desquelles la tradi­tion, dans sa forme première, n’était plus inté­gra­le­ment comprise(…) page 5
La Grande Triade

La tradi­tion extrême-orien­tale

Confu­cia­nisme
Taoïsme
Exoté­rique
Esoté­rique
Social
Initia­tique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *